Représentations mentales en philosophie et en linguistique. Ombres et soupçons dans le langage : réflexions sur le français et le mundurucu

le 
Jeudi, 12 Mars, 2020 - de 12:15 à 13:15
Pierre Pica

@Thierry Hugon

Pourquoi pouvons-nous parler « d’un soupçon de miel » ou « d’un soupçon d’huile d’olive » mais pas « d’un soupçon d’eau ».
Pourquoi pouvons-nous parler d’un « filet d’huile d’olive » mais pas d’un « filet de calvados » ?
Pourquoi pouvons-nous dire qu’il n’y a « pas l’ombre d’un doute », et comment « mettre le doigt » sur les concepts mis en jeu dans ces expressions ?
Lors de cette conférence, nous montrerons comment les Mundurucus d’Amazonie, leur langue et leur société bien particulière jettent une lumière inattendue sur notre façon de parler (et notre façon de penser).
Nous sommes de fait amenés à revoir la façon dont nous formons et manipulons des concepts qui sont, comme on va le découvrir, des représentations de points soumises à des transformations dans un espace à plusieurs dimensions !

Une rencontre en partenariat avec le Théâtre Hexagone Scène Nationale Arts Sciences et le laboratoire Lidilem.

Discutant : Jean-Pierre Chevrot

Cette conférence sera aussi retransmise en direct : https://youtu.be/KZ4h3f0MCbY

Animateur :  - 

Informations complémentaires: 

 

Pierre Pica, chercheur au Centre National de la Recherche Scientifique de 1984 à 2015, est membre associé de l’Instituto do Cérebro de l’Université Fédérale de Rio Grande do Norte (Natal, Brésil) depuis 2012.
Spécialiste de syntaxe, il est membre du Centre pour les sciences cognitives et du Département de Linguistique et Philosophie de l’Institut de Technologie du Massachusetts de 1986 à 1994.
Il étudie depuis une vingtaine d’années le mundurucu, une langue parlée dans un territoire autonome de l’état de Para (Brésil) et s’intéresse aux relations entre faculté de langage, connaissances noyaux et anthropologie.