L'antiracisme doit-il craindre la notion de race ?

le 
Mardi, 9 Octobre, 2018 - de 12:15 à 13:15
Wiktor Stoczkowski

L’antiracisme moderne naquit après la défaite du nazisme, sous les auspices des organisations internationales nouvellement créées. Pour lutter contre le racisme, ces organisations ont décidé d’éradiquer la notion de races humaines.
Jusqu’au début des années 2000, la science apportait un soutien unanime à cette idée. En effet, la génétique des populations alors en vogue semblait démontrer que les races humaines n’existent pas.
La situation a changé au début du XXIe siècle, avec l’invention de nouvelles méthodes d’exploration du génome humain. Wiktor Stoczkowski présentera, au cours de cette conférence, les résultats de ces différentes recherches, afin d’analyser leurs conséquences sociales, politiques et morales.

Une conférence dans le cadre de 28 nuances de sciences 2018, la Fête de la Science sur le domaine universitaire.

Ouverture de cette 5eme saison par Eric Saint-Aman, Vice Président Recherche de l'Université Grenoble Alpes.

Informations complémentaires: 

 

Wiktor Stoczkowski est anthropologue, directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), chercheur au Laboratoire d’anthropologie sociale (LAS) du Collège de France.
Ses travaux portent sur l’anthropologie des savoirs dans les sociétés occidentales.

Bibliographie sélective :

  • Anthropologie naïve, anthropologie savante (CNRS-Editions, 1994)
  • Aux origines de l’humanité (Pocket, 1996)
  • Des hommes, des dieux et des extraterrestres. Ethnologie d’une croyance moderne (Flammarion, 1999)
  • Anthropologies rédemptrices. Le monde selon Lévi-Strauss (Editions Hermann, "Société et pensées", 2008)

On peut consulter l’ensemble de ses publications sur le site : https://ehess.academia.edu/WiktorStoczkowski